michel.migrenne@wanadoo.fr

Mai 1917

Combats de mai 1917

Offensive française du 5 mai

front 1917

Les alliés reprennent l'initiative à partir du 5 mai.
La 12e DI reprend la ferme de Froidmont et la "Bascule" au nord de la ferme.
A gauche, la 166e DI avance également :
Le 19eBCP prend la chapelle Ste Berthe et la ferme St Martin, le 294e RI prend les Bovettes et ses carrières ainsi que la ferme du Pantheon, le 171e RI dépasse la ferme de la Royère mais est refoulé au sud de celle-ci par une violente contre-attaque allemande.
L'offensive continue jusqu'au 7 mai sans changement majeur.
Le bilan est de: - 490 tués, 1522 blessés, 602 dispârus - 2000 prisonniers (44 et 45e DR) les 12e et 166e DI sont relevées par les 56 et 127e DI entre le 8 et 10 mai.

Offensives allemandes des 14, 17 et 25 mai

Offensives allemandes

le 5 mai, à partir de 19h15, les allemands attaquent.
A gauche , le 172e RI résiste au niveau du Pantheon. Par contre, au centre, le 29e BCP, anéanti par un très violent bombardement, doit reculer au sud de la chapelle Ste Berthe.
Du 15 au 16, la 56e DI est relevée par la 39e DI.
Le 17, nouvelle attaque allemande sans changement.
du 20 au 22 mai, la 127e DI est relevée par la 166e DI.
Le 25, les allemands attaquent la position des Bovettes tenue par le 294e RI. Ils reprennent temporairement les carrières pour en être chassés le jour même par le 294e RI qui subit de très lourdes pertes (500 hommes).
Après l'offensive d'avril-mai française, le front n'est pas stabilisé.Il fait l'objet de nombreuses attaques locales allemandes visant à récuperer certains points importants stratégiquement (observatoires de la vallée de l'Aisne pour les allemands, de la vallée de l'Ailette pour les français).Les premiers lignes sont régulièrement bombardées de part et d'autre ainsi que les bases arrières bien connues des allemands qui les avaient occupées pendant 3 ans. Les troupes sont très éprouvées par ces bombardements et attaques ou coups de mains incessants; elles doivent donc être relevées régulièrement.

Close Menu