michel.migrenne@wanadoo.fr

Juin - Octobre 1917

Juin - Juillet

Le 22 juin, attaque allemande et nouveau progrès malgré les contre-attaques françaises.

Le 8 juillet, les allemands lancent une attaque de forte ampleur sur un front de 4 km du Panthéon à l’épine de Chevregny et prennent les tranchées de 1ere ligne françaises facilement  (tranchée de la Gargousse  et de la Balle face à Certeaux et la Royère) . Ils se lancent ensuite sur la 2e ligne mais se heurtent à la résistance française.

Les troupes françaises (129e DI), exténuées par des bombardements incessants de Minenwerfers et d’artillerie lourde sur leur première ligne, avaient évacuées cette tranchée la veille en prévision de cette attaque pour se concentrer sur les tranchées de 2e ligne (tranchée de Scutari, du Couteau et  de la Dragonne).

Cette attaque du 8 juillet  laisse des traces des deux côtés. Côté français, on a perdu 1300 hommes dont 500 pour le  359e RI.

Certains disent que Verdun en juin 1916 était moins dur!

 

La déception de l’échec de l’offensive d’Avril sur le Chemin des Dames et le pourrissement de la situation le long de la ligne SIEGFRIED où l’insécurité est permanente (nom de la ligne Hindenburg dans le secteur), le manque de permissions, la connaissance de la révolution russe amènent une partie des troupes à réaliser des actes de mutineries comme diffuser le pacifisme dans les lignes, molester des officiers , refuser de se lancer à l’assaut…

Le Général PETAIN ayant remplacé le Général NIVELLE, les arrête, au prix d’une très forte répression mais aussi en améliorant l’ordinaire du soldat et en arrêtant les grandes batailles frontales: ” On attend les chars et les américains “.

En attendant, il décide de lancer des attaques à objectif limité commes la bataille de LA MALMAISON du 23 octobre

Bataille Octobre 1917

23 octobre 1917: Bataille de La Malmaison

cette attaque sur un front de 10 km  entre VAUXAILLON et LA ROYERE , est appuyée par 2000 pièces d’artillerie.

voir le blog de la chapelle Ste Berthe

Les allemands perdent 50 000 hommes (tués et blessés) et 10 000 prisonniers sont faits par les français.

Cette attaque très violente oblige les allemands à se replier derrière l’AILETTE

Le 39e CA occupe et aménage le nouveau secteur jusqu’au 18/12/1917 puis est remplacé par le 11e CA  (21eDI). Le front devient plus calme et est choisi par le Haut Commandement Français pour accueillir les nouvelles troupes américaines  en fin de de formation.

Close Menu